Communication : le klaxon tu(e)

revolver non violence - Reutersward

Le terme de communication «klaxon» est une notion mise en avant par Jacques Salomé car il s’agit souvent de notre discours préféré lors des situations conflictuelles.

«TU ne t’occupes pas correctement des enfants, ils sont insupportables en rentrant de chez toi», «TU ne m’as jamais aimé», «TU fais toujours tout de travers», etc, etc.

C’est cela la communication (ou relation) «klaxon» car non sans rappeler le doux bruit d’un klaxon automobile !

Même si son utilisation semble légitime lorsque nous avons des reproches à formuler à l’autre, il est générateur de tension supplémentaire car la personne à qui nous nous adressons risque de sentir agressée et de répondre par la surenchère.

Il y a néanmoins une autre manière de communiquer lorsque nous avons des griefs à évoquer.

Ainsi, il est bon de sortir du reproche («TU ne m’as jamais aimé») pour évoquer son propre ressenti («J’AI le sentiment de ne pas avoir été aimé») et ses propres besoins («J’AVAIS besoin de plus d’attentions de ta part»).

La différence vous semble minime ? Effectivement, elle l’est mais comporte un intérêt majeur : votre affirmation n’est ni vrai ni fausse car il s’agit simplement de VOTRE ressenti alors que dans le cas de l’affirmation «tu ne m’as jamais aimé» par exemple, la réponse attendue sera sûrement «c’est faux…et toi, tu….».

Réussir à communiquer et à se dire les choses même lorsque nous sommes en colère nécessite donc une certaine maitrise de soi, mais rappelez-vous que lorsque l’on se sent accusé à tort, il est difficile d’entendre le message que l’autre souhaite nous faire passer.

La question à se poser est donc : quel est mon objectif ?

Ai-je envie de voir les choses changer et pour cela j’ai besoin que mon conjoint (collaborateur, voisin, patron..) écoute le message que je souhaite lui faire passer ?  Alors, si la réponse est oui, je me souviens que je suis responsable de la forme du message que je véhicule et donc de la tournure que va prendre notre discussion.

Ainsi, en ne versant pas dans la facilité des reproches à sens unique et en axant mon message sur mes besoins et mes ressentis, je permets à l’autre de se positionner dans la même dynamique afin d’avoir une discussion productive.

Publicités

Une réflexion sur “Communication : le klaxon tu(e)

  1. Pingback: La communication interpersonnelle | Réseau des Médiateurs Libéraux

N'hésitez pas à poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s